Pour que la Parole soit parlante

Pour Claude Demougeot, en hommage amical

   Résumons l’intention de cet article par cette lumineuse citation de Paul Ricœur : « se comprendre, c’est se comprendre devant un texte et recevoir de lui les conditions d’un soi autre que le moi qui vient à la lecture ».

La raison philosophique prend aujourd’hui ses distances à l’égard de l’ontologie classique et à l’égard des philosophies du sujet, pour s’approcher de l’être et tenter de le considérer dans sa fonction langagière. À l’instar de ses prédécesseurs, Schleiermacher, Dilthey ou Heidegger, H.-G. Gadamer exerce l’art de dissiper les obstacles à la compréhension, qu’ils surviennent dans un texte (biblique, juridique etc.) ou dans un dialogue (« qu’est-ce que l’autre veut dire ? »), ce qu’il définit comme herméneutique

Quant à la théologie, celle-ci est définie par M. Heidegger, comme « la science du dévoilement d’un étant donné dans l’histoire ». À l’instar de l’archéologue il convient de fouiller, et s’apprêter à fouiller sans relâche, animés du désir de trouver une réponse aux questions qui s’ajoutent au fur et à mesure plus qu’elles n’apportent des bribes de réponses. Car c’est à un mystère bien souvent que l’on est confronté. Pourquoi insister ? Pour comprendre, se comprendre et porter à l’autre l’espérance qui naît de cette parole transmise depuis l’Événement, déjà inscrit dans l’histoire qui le précède et l’annonce.

Les récits s’appuient souvent sur des mythes, ou des symboles, ou même des paraboles (la tour de Babel, l’ouvrier de la dernière heure…) L’exégète restitue dans leur langue et leur histoire l’épaisseur des traditions écrites. Cette discipline, indispensable guide celui qui cherche à entendre la Parole, et nous invite à ne pas séparer les « figures » de Dieu des formes du discours dans lesquelles ces figures adviennent. Lire un récit suppose de savoir qui le dit et ce que celui-ci veut dire. Que contient ce récit par-delà l'histoire ? Que signifie pour moi, aujourd’hui, au terme de tout une chaîne de transmissions, le mythe qu’il porte, les prophéties qu’il annonce, l’hymne et le psaume ?

Continuer à lire

Pages