Actualités

Hommage des Narbonnais au Frère François

Dimanche 1er juillet 2018, la foule s’est rassemblée autour du Frère François pour une messe d’action de grâce avant son départ pour Lourdes. Tous les choristes se sont unis pour doter cette célébration d’une beauté unique. Par sa présence, un demi millier de personnes a pu exprimer avec ferveur sa reconnaissance au Frère François dont le frère Charles a inscrit le départ dans les mouvements présents du mercato, déclenchant l’hilarité générale. 

Nous reproduisons ici, à la demande d’un grand nombre de personnes qui ont souhaité se procurer le texte, l’hommage rendu par Gérard Leroy, au nom de la communauté, au Frère François.  

   Quand d’ordinaire je viens vers ce lutrin, c’est pour rendre hommage à un ami ou un parent, qui s’est allongé ; mais toi, Frère François, tu es là, debout, bien vivant, et moi parce que nous avons une énorme dette envers toi et qu’on m’a demandé d’être le porte-parole de tous, ici et dehors, qui désirent t’exprimer leur immense gratitude. 

Je ne veux être ni discourtois et encore moins inexact  en parlant de ce « jeune homme » puisqu'il n’a pas encore 50 ans, tenant sans doute de son père, militaire de carrière, le talent de conduire les hommes ! Et de prendre des décisions aussi fortes que rapides puisqu’à 17 ans, il entre en noviciat, aussitôt après l’obtention du bac. Il était déjà brillant. Il fait sa théologie à Padoue, puis à Toulouse. Depuis plus de 10 ans notre vicaire épiscopal est aussi Provincial de son ordre.

Tu t’en vas à Lourdes François. C’est pour ajouter des miles à ton compteur ? Pour l’heure, François, nous partageons tous l’impression bizarre d’être mêlés à ta communauté franciscaine comme si nous étions membres d’une famille qu’on voudrait immuable, et qui pourtant, à chaque départ de l’un d’entre vous, nous renvoie à nous-mêmes. Nos vies sont des histoires, qui s’effilochent, à mesure que les brins s’en détachent, comme du rafia.

Pages