Histoire

Le compagnonnage nécessaire et difficile de la philosophie et de la théologie

pour Marie-France Cals, en hommage amical

   L'exercice de la théologie consiste à dire la parole de Dieu dans l'aujourd'hui que l'on vit. Ce qui implique une certaine connaissance de la parole de Dieu, et une étude de cette parole ; ce qui suppose d'autre part une connaissance du monde, de la société, une écoute permanente de ses aspirations, de ses cris, de ses battements de cœur.

Ni Dieu ni l'homme ne peuvent être exprimés de façon définitive, ni complètement cernés par les autres sciences. Dans la perspective de rejoindre l’intimité accueillante de Dieu qui lui est offerte par grâce, l’homme reconnaît la situation surnaturelle de son existence. Il est conscience transcendantale.

L’homme est en interdépendance avec son milieu naturel, le milieu qu’il reçoit et qu’il crée, et sa culture ; il est son histoire en tant que personne, associée à Dieu ; cette histoire est l’agent qui rend objectif l’auto-accomplissement. Il subsiste donc en partie sous l'influence de son histoire. Mais en même temps il tend à conquérir sa propre nature en changeant le monde dont il fait partie. Cette tâche, au fur et à mesure de son accomplissement, n’en finira jamais d’exprimer le besoin d’un salut que les croyants situent hors de portée de la propre dynamique historique de l’homme.

Pages