Philosophie

Qui suis-je ? Qu’ai-je fait ?

Pour Jean et Françoise Ormières, en hommage amical

   Aucun des philosophes français depuis Descartes n’a autant suscité la réflexion sur ce sujet que Paul Ricœur, qui nous a quittés le 20 mai 2005.

Qu’est-ce qui fait que je suis moi, et pas un autre ? Telle est la question qui surgit en amont et que reprennent régulièrement les philosophes qui se penchent sur l’ipséité. Vient aussitôt la question de l’identité, qui se dessine en conscience au fur et à mesure qu’elle se raconte.

Le cardinal d’Espagne, Jimenez Cisneros, principal personnage de la pièce de Montherlant, portait une robe de bure sous sa pourpre ; la bure démentait la pourpre ; c’est ce démenti que l’être de sagesse doit porter sans cesse en soi : le démenti que l’homme intérieur donne à l’homme extérieur, lequel se préoccupe de sa réputation qui découle de ce que les hommes pensent de lui au lieu de sa conscience qui le ramène à ce qu’il est.

Qui suis-je ?

Pages